Boutique en ligne CAMPZ outdoor et camping
L'essentiel pour les aventures hivernales
retour gratuit sous 30 jours
LIVRAISON GRATUITE SUR DES MILLIERS DE PRODUITS6
Des questions ? Cliquez ici !

Isolant, déperlant, imperméable

Une petite distinction qui fait la différence

© Salomon

Si même la pluie ne peut pas vous détourner de votre sport favori, vous avez besoin d’une bonne protection contre l’humidité. Les fabricants d’équipements ou de vêtements vantent leurs produits avec des mots comme isolant, déperlant ou imperméable, mais où est la différence ? Nous vous expliquons ci-dessous ce à quoi vous devriez faire attention lors de l’achat d’un équipement adapté contre la pluie, ce qui vous permettra de profiter de la nature à pleins poumons, même en cas de mauvais temps.


Quelle distinction fait-on entre isolant, déperlant et imperméable ?

Après tout, que le vêtement soit isolant, déperlant ou imperméable, c’est toujours pour vous garder au sec, non ? Malheureusement, lorsque vous achetez votre équipement de plein air, ça n’est pas si simple. Si vous avez déjà pesté contre des vêtements prétendument résistants à l’eau, qui ont pourtant laissé la pluie s’infiltrer directement jusqu’à votre peau, alors vous savez déjà par expérience pourquoi la distinction, aussi subtile soit-elle, peut être si importante. La distinction entre isolant, déperlant et imperméable se fait selon le niveau de résistance à l’eau.

La réelle efficacité du niveau de protection contre l’eau ou l’humidité dépend de plusieurs facteurs:
  • Quelle est la matière dans laquelle le vêtement est fabriqué ?
  • Quelle est la densité de tissage du tissu ?
  • La matière a-t-elle été imperméabilisée au préalable ?
  • Quelles sont les pressions que le tissu doit supporter ?
  • Les coutures et les fermetures Éclair sont-elles étanchéifiées ?

Ces éléments déterminent combien de temps vous resterez au sec quand il bruine, sous une petite averse ou sous une pluie battante, car si quelques gouttes sont supportables quand on va se promener, avoir des vêtements trempés pendant un trek de plusieurs jours, c’est catastrophique. En choisissant votre équipement, vous devez donc à chaque fois vous assurer qu’il correspond à votre besoin, qu’il soit isolant, déperlant ou imperméable.

© Salomon

Quand dit-on qu’un vêtement est isolant ?

Si votre équipement est isolant, cela veut dire qu’il offre une certaine protection contre l’humidité de par sa nature. Le tissu est tissé de manière suffisamment dense pour que l’eau ne pénètre pas tout de suite, et une imperméabilisation ou un autre revêtement protecteur ne sont pas absolument nécessaires. Les tissus isolants sont parfaits au quotidien, pour les matins brumeux ou les bruines, mais ils ne continuent pas à vous protéger si la pluie devient plus forte ou si l’averse se prolonge.

Que veut dire déperlant ?

Une matière déperlante présente une surface sur laquelle l’eau s’écoule comme sur une feuille de lotus. Dans un premier temps, l’eau ne peut pas pénétrer à travers le tissu.

Si un vêtement est décrit comme durablement déperlant, c’est qu’il est imperméabilisé par un traitement chimique ou thermique. Une méthode classique de traitement est le Durable Water Repellent Finish (traitement déperlant durable), aussi appelé DWR.

Si un vêtement est présenté comme déperlant, il offre déjà une meilleure protection que dans une version isolante. Mais malheureusement, cela ne signifie toujours pas que vous-même et votre peau pouvez demeurer au sec en permanence. Si la pluie se prolonge ou s’intensifie, mêmes les matières déperlantes finissent par laisser passer l’eau avec le temps. Il en va de même si on applique une pression sur le vêtement.

Que veut dire imperméable ?

Les fortes pluies qui durent ne vous font pas peur et vous êtes dingue de sports d’hiver ? Alors les propriétés isolantes et déperlantes ne vous suffisent pas. Il vous faut plutôt des vêtements imperméables. Là, vous ne risquez quasiment plus de vous retrouver mouillé, à condition d’enfiler vraiment la veste imperméable au bon moment, et de ne pas se contenter de l’avoir dans le sac à dos ou de la laisser dans votre armoire.

Selon la norme allemande, une matière imperméable présente une résistance à la pression d’une colonne d’eau d’au moins 13 000 mm. Elle vous protège même sous une pluie battante qui se prolonge, et elle est parfaite si vous souhaitez conserver en permanence la sensation d’être au sec, pendant des treks ou des randonnées de longue durée. Car ainsi, vous ne vous contentez pas d’éviter un rhume, mais également des irritations désagréables qui se forment rapidement par la friction de vêtements trempés.

Votre vêtement sera réellement durablement imperméable si ses coutures et ses fermetures Éclair sont, de plus, étanchéifiées. Cela peut se faire par scellage, soudure ou avec des bandes protectrices.
© Salomon

Pour savoir si votre équipement doit être imperméable, ou simplement isolant ou déperlant, il vous faut évaluer quelles seront l’intensité et la durée de la pluie que vous subirez pendant vos activités. Cela peut énormément varier selon la région ou la saison, et vous devez prendre en compte ces éléments lors du choix de vos vêtements.

La norme européenne EN 343:003 attribue des catégories de performance pour la résistance à la pénétration de l’eau, qui correspondent aux termes isolant, déperlant et imperméable : une matière isolante est définie comme catégorie 1 avec la performance la plus faible, une matière déperlante est de catégorie 2 avec une performance moyenne, et une matière imperméable est définie comme catégorie 3 avec la performance la plus élevée.

Ci-dessous, en un coup d’œil, vous avez un récapitulatif de tous les termes :
Valeur de résistanceDescriptionParfait pour :
Jusqu’à une colonne d’eau de 8 000 mmmatière isolante
(Catégorie 1)
  • de courtes averses soudaines et légères, de la bruine ou du brouillard
  • Plein air au quotidien et en milieu urbain
À partir d’une colonne d’eau de 8 000 mmmatière déperlante
(Catégorie 2)
  • temps changeant et pluies faibles à modérées
  • Protection anti-pluie pour des balades ou des randonnées de demi-journée
À partir d’une colonne d’eau de 13 000 mmmatière imperméable (Catégorie 3)
  • fortes pluies soutenues
  • randonnées d’endurance à vélo ou à pied, grands treks & sports d’hiver

En théorie, tout est donc pour le mieux, mais en pratique, pour savoir si vous resterez vraiment au sec, il vous faudra tenir compte d’un deuxième facteur : la pression exercée sur votre vêtement pendant son utilisation. Plus la pression est forte sur le tissu et plus la colonne d’eau à laquelle il devrait résister doit être élevée.


Quel est l’impact de la colonne d’eau sur la résistance à l’eau

Cela vous est certainement déjà arrivé d’acheter un pantalon ou une veste imperméables et de vous retrouver trempé en arrivant à destination en fin de journée. C’est que la colonne d’eau ne correspondait probablement pas à votre activité. Car dans la plupart des cas, imperméable ne signifie pas forcément imperméable.

La colonne d’eau hydrostatique indique quelle pression le tissu détrempé peut supporter jusqu’à ce que l’eau commence à le traverser. Plus la colonne d’eau est élevée, moins l’eau pénétrera en cas de pressions élevées, et plus le vêtement vous tiendra au sec longtemps.

Ces pressions peuvent être exercées très soudainement, par un mouvement, une rafale de vent ou une charge, par exemple en portant un sac lourd sur les épaules ou en s’asseyant sur un rocher mouillé. Si vous prenez en compte vos activités habituelles lors du choix de vos vêtements anti-pluie, tout devrait bien se passer.

Voilà des valeurs de référence sur lesquelles s’appuyer pour le choix de vos équipements :

  • Colonne d’eau de 1 000 mm : parapluies, toiles de protection et doubles-toits de tente peu sollicités
  • Colonne d’eau de 1 300 mm : sacs à dos
  • Colonne d’eau de 5 000 mm : tentes et tapis de sol
  • Colonne d’eau de 10 000 mm : vestes de pluie et de ski, sans porter de sac à dos
  • Colonne d’eau de 15 000 mm : pantalons de pluie et de ski
  • Colonne d’eau de 20 000 mm : vestes fortement sollicitées avec port de sacs à do

Plus la colonne d’eau est élevée et plus vous êtes tranquille, quelles que soient vos activités et les charges que vous transportez : c’est d’ailleurs une tendance que l’on note chez beaucoup de fabricants de vêtements et d’équipements, puisque les valeurs de résistance à l’eau des matières augmentent sans cesse grâce aux progrès technologiques. C’est pourquoi de nombreux vêtements présentent maintenant une valeur élevée de colonne d’eau, dès le modèle standard.

Désormais, il vous est possible de choisir avec beaucoup de précision quel équipement vous conviendra. Toutefois, plus le vêtement vous protège de l’humidité de l’extérieur et plus il est important qu’il vous conserve au sec également à l’intérieur.


© Salomon

Que la matière soit isolante, déperlante ou imperméable, sa respirabilité est déterminante

Aussi efficace soit-il, votre vêtement de pluie ne sert à rien si au lieu d’être trempé avec la pluie, vous êtes trempé avec votre sueur. Car pour être honnête, quand on est trempé, peu importe de savoir le type d’humidité dans lequel on baigne. Plus votre vêtement vous protège de la pluie et plus il est important qu’il soit bien respirant. Quand un vêtement est respirant, la vapeur d’eau peut s’échapper vers l’extérieur et vous restez agréablement au sec même en cas d’activité corporelle intense.

La respirabilité se mesure en tant qu’indice de résistance, soit MVTR (en g/m²/24h), soit RET (< 4 et jusqu’à 8 sont des valeurs de respirabilité très élevées).

Si votre vêtement est isolant, il offre souvent également une respirabilité naturelle, notamment s’il contient des matières naturelles comme du coton. En revanche, si votre vêtement est déperlant ou même imperméabilisé, sa respirabilité naturelle est alors nettement réduite. Dans ce cas, vous devez faire particulièrement attention à choisir des technologies présentant de bonnes valeurs de respirabilité, telles que les membranes Gore-Tex-Active ou Dermizax-NX.

Vêtements de plein air avec technologie Gore-Tex Active ou Dermizax-NX

Bergans Senja Veste À 3 Couches Femme, Bleu pétrole/bleu
Bergans Senja Veste À 3 Couches Femme, Bleu pétrole/bleu Bleu pétrole/bleu
Bergans
Senja Veste À 3 Couches Femme, Bleu pétrole/bleu
Prix conseillé 500,00 € 349,99 €
sans frais d'expédition
- 30 %
Löffler GTX Active Veste à capuche Femme, bleu/rouge
Löffler GTX Active Veste à capuche Femme, bleu/rouge bleu/rouge
Löffler
GTX Active Veste à capuche Femme, bleu/rouge
Prix conseillé 399,99 € 302,99 €
sans frais d'expédition
- 24 %
Löffler GTX Active Veste à capuche Homme, rouge/bleu
Löffler GTX Active Veste à capuche Homme, rouge/bleu rouge/bleu
Löffler
GTX Active Veste à capuche Homme, rouge/bleu
Prix conseillé 399,99 € 302,99 €
sans frais d'expédition
- 24 %
Löffler GTX Active Pantalons de trekking Homme, bleu
Löffler GTX Active Pantalons de trekking Homme, bleu bleu
Löffler
GTX Active Pantalons de trekking Homme, bleu
Prix conseillé 349,99 € 179,99 €
sans frais d'expédition
- 49 %
Löffler GTX Active Veste à capuche Femme, turquoise
Löffler GTX Active Veste à capuche Femme, turquoise turquoise
Löffler
GTX Active Veste à capuche Femme, turquoise
Prix conseillé 299,99 € 153,99 €
sans frais d'expédition
- 49 %

© Salomon

Comment bien entretenir ses vêtements résistants à l’eau ?

Afin qu’un vêtement déperlant ou imperméable le reste, un bon entretien est indispensable. Les vêtements isolants peuvent même souvent être lavés régulièrement en machine. C’est pourquoi les modèles isolants sont pratiques au quotidien ou pour de petites balades, car ils offrent une bonne protection pour un entretien minime.

Par contre, une imperméabilisation ne conserve sa propriété déperlante ou étanche que si vous l’entretenez de façon appropriée : en l’occurrence, les lessives agressives ou les additifs comme les adoucissants sont clairement à bannir. À la place, un savon liquide doux ou même un nettoyant spécial vêtements de plein air conservera votre équipement intact. Lavez vos vêtements à l’envers à basse température, évitez si possible l’essorage, et bien sûr aussi le sèche-linge.

Si vos vêtements sont tachés, le mieux est de traiter les taches avant de lancer le lavage. Afin de protéger au mieux le tissu, fermez aussi toutes les fermetures Éclair.

Lisez toujours l’étiquette d’entretien pour des instructions de lavage plus précises. Vous pouvez également rafraîchir l’imperméabilisation vous-même, à intervalles réguliers. Ainsi, même après l’avoir utilisé pendant longtemps, votre vêtement de pluie restera aussi isolant, déperlant ou imperméable qu’au premier jour.


Votre check-list pour vérifier le plus important en un coup d’œil

  • Les vêtements isolants, déperlants et imperméables se différencient en fonction de leur niveau de résistance à l’eau.
  • Caractéristiques des vêtements isolants : colonne d’eau jusqu’à 8 000 mm ; pour les balades sous la bruine ou dans le brouillard, et pour une utilisation quotidienne
  • Caractéristiques des vêtements déperlants : colonne d’eau à partir de 8 000 mm ; protection de longue durée sous de fortes pluies, parfaits pour les aventures en plein air
  • Caractéristiques des vêtements imperméables : les vêtements imperméables supportent une colonne d’eau de 13 000 mm et plus ; ils sont parfaits pour des pluies battantes de longue durée et des grandes randonnées
  • Pour ce qui est de la résistance à l’eau, on peut donc dire que isolant < déperlant < imperméable

Pour résumer : une protection adaptée vous permet de profiter plus longtemps du plein air

Si vous disposez du vêtement de pluie adapté, rien ne vous retient plus à l’avenir. Quelle que soit l’activité de plein air pour laquelle votre cœur bat, il vous faut un vêtement de pluie adapté et adéquat. Plus la colonne d’eau de votre vêtement est élevée, plus votre protection sera élevée et longue, y compris en cas de fortes sollicitations, et plus il est important d’avoir aussi une bonne respirabilité.

Pour la meilleure protection possible contre la pluie, il faut choisir un équipement imperméable, avec une colonne d’eau élevée, et équipé de coutures et de fermetures Éclair étanchéifiées. Toutefois, les technologies de pointe ont aussi leur coût. Donc, si au contraire, vous n’avez besoin que d’un vêtement de pluie universel et facile d’entretien, pour le travail ou de petites balades au quotidien, vous serez déjà satisfait avec un équipement isolant ou déperlant.