Boutique de vélos en ligne
Peak Friday - Jusqu'à -70% | Seulement du 26 au 29 novembre
retour gratuit sous 30 jours
LIVRAISON GRATUITE SUR DES MILLIERS DE PRODUITS6
Des questions ? Cliquez ici !

Guide CAMPZ :
on présente la merveilleuse laine mérinos

Conçue pour le plein air et pour s’adapter aux conditions météorologiques, la laine mérinos convient naturellement aux sports de plein air et de compétition

Les membres de la première équipe d'expédition qui a atteint le pôle Sud en 1911, dirigée par le Norvégien Roald Amundsen, portaient des couches de base et intermédiaires en laine. Les merveilles de la laine ont permis à l’équipage d’atteindre son objectif et de survivre dans des températures extrêmes atteignant -50°C.

Ce n’est pas sans raison : l'un des nombreux avantages de la laine est sa respirabilité ou son « effet tampon », c'est-à-dire sa grande capacité à transférer la vapeur d'eau de la peau et à la libérer sur la face extérieure du vêtement. C'est cette fonction naturelle qui a permis à l’équipe aventurière de rester au chaud et au sec.

La laine utilisée dans le tissu de vêtements pour les sports de plein air a évolué au cours du dernier siècle. Aujourd'hui, la laine mérinos offre une bien meilleure respirabilité que la laine autrefois portée par Amundsen. Elle excelle dans les environnements chauds et froids. Son histoire est celle d'innovations sur fond d’évolution.


La grande question

Vous venez peut-être de vous poser une question qu’on connaît bien, nous aussi : « Mais, la laine au contact de la peau, ça ne pique pas ? » C'est la première interrogation de notre clientèle à propos du nombre croissant d'articles outdoor à base de laine mérinos désormais disponibles chez CAMPZ.

La réponse à cette question est : non ; la laine n'est pas un allergène, et les démangeaisons que certaines personnes ressentent en la portant sont dues à la qualité de la fibre, non à la laine elle-même. Il s'agit donc de veiller à porter une laine de qualité plus fine, et c'est la caractéristique même du mérinos. De plus, des études ont montré que les vêtements en laine mérinos superfine peuvent même être bénéfiques pour les peaux sensibles.


En tête du troupeau

On peut fabriquer de la laine avec la toison de nombreux animaux – moutons, alpagas, chameaux et opossums, par exemple. Les moutons sont la principale source de fibres de laine, et le mouton mérinos à poils particulièrement fins est le premier choix sur le marché actuel de la laine. En matière de performance et de confort pour les vêtements de sport et de plein air, le mérinos est en tête du troupeau.


Les performances de la laine mérinos

L’industrie de la fibre synthétique s'efforce d'obtenir des résultats probants depuis seulement un demi-siècle. La fibre de mérinos, quant à elle, est le fruit de l'évolution des espèces. Depuis des milliers d’années, les performances de cette laine, telles que la respirabilité et la régulation de la température, ont progressé. La laine affiche donc une respectable longueur d'avance.

Pendant la randonnée ou la course à pied, si on peut éviter de surchauffer ou d'avoir la peau moite, ce n’est pas plus mal. La transpiration est le régulateur par excellence de température du corps : l'évaporation à la surface de la peau produit un effet de refroidissement. Certains vêtements peuvent interférer avec ce processus et provoquer une surchauffe. Grâce au processus naturel de transfert de vapeur, les vêtements en laine mérinos gardent le corps et les muscles plus frais, permettant d’augmenter le niveau d’intensité des performances sportives. Avec la laine mérinos, dites adieu à la moiteur !

De plus en plus de vêtements de plein air et pour le sport de haut niveau sont fabriqués en laine mérinos : des chaussettes de compression, chaussures et bonnets aux doublures de sacs de couchage en passant par les vestes et les sous-vêtements.


Un matériau durable

La laine est à la fois 100 % renouvelable et biodégradable. Chaque année, les moutons produisent une toison, cette ressource est donc naturelle et renouvelable. Alors que d'autres fibres et de nombreux textiles sont fabriqués à partir de produits à base de carbone, seuls certains, comme la laine, sont en eux-mêmes du carbone recyclé.

Et oui ! En broutant, les moutons capturent le carbone stocké dans les plantes et l'utilisent pour produire leur laine, qui contient environ 50 % de carbone. Lorsqu'elle est éliminée, la laine acquiert les propriétés d'un engrais, libérant lentement des nutriments précieux et du carbone dans le sol.

Les vêtements à base de laine, contrairement aux vêtements fabriqués avec de nombreux tissus synthétiques, ne perdent pas de microfibres plastiques qui, selon les études, circulent et polluent notre planète.


Conseils d'entretien

La laine a mauvaise réputation en matière d'entretien. Beaucoup pensent que la laver est compliqué et prend du temps, ou qu'il faut la faire passer par la teinturerie. Pas besoin ! En réalité, de nombreux vêtements outdoor à base de mérinos sont lavables en machine.

Voici quelques conseils essentiels :

  • Respectez toujours les instructions d'entretien sur l’étiquette.
  • Retournez votre vêtement sur l'envers avant de le laver.
  • Après une brève utilisation, préférez l'aération au lavage. Étendez votre vêtement à plat ou suspendez-le à l'extérieur. Laissez-le s’aérer 24 heures avant de le porter à nouveau.
  • Suspendez les articles en laine dans une salle de bain humide après les avoir déballés, afin de les défroisser et de les rafraîchir.
  • Pour le lavage, utilisez un détergent doux ou fait pour la laine. Évitez les détergents lourds et l'eau de Javel.
  • Évitez les adoucissants.
  • Pour le séchage, étendez votre vêtement sur une serviette sèche et aplatissez les éventuels plis. Évitez de l'étendre à la lumière directe du soleil. Attention : le séchage sur cintre peut étirer un vêtement ou lui faire perdre sa forme.

Une laine en constante évolution

Plus d'un siècle après l'expédition d'Amundsen au pôle Sud, les fans de sport et d’aventure redécouvrent les merveilles de la laine, notamment dans des vêtements en mérinos fabriqués par des marques telle Aclima. La bloggeuse outdoor norvégienne Tonje Blomseth, par exemple, choisit des vêtements en mérinos pour ses nombreuses aventures au-delà du cercle polaire. Elle a traversé la Norvège à pied du sud au nord, skié dans les pays nordiques et exploré l'arrière-pays de l'Alaska – la laine mérinos l'a gardée au chaud et au sec tout au long de ses périples. Ça ne fait pas de doute, la laine mérinos continuera à évoluer en tant que tissu de choix pour le plus grand plaisir des fans d’aventures.