La fenêtre sécurisée PayPal ne s'ouvre pas ?

Cliquez ici
pour réessayer et terminer votre achat.

Veuillez patienter. Votre commande est en train d'être finalisée.

Vivez l'automne à 100 % - Profitez de vos balades nature & sorties urbaines bien au chaud, bien au sec !

Guide d'achat : vêtements

Apprendre à bien se protéger

Prêts pour une excursion en pleine nature, une après-midi sportive ou une semaine en camping ? Êtes-vous sûrs d’avoir pensé à tout ? On fait souvent des listes interminables d’objets à entasser dans son sac à dos ou dans son coffre de voiture, mais on ne pense pas toujours à l’essentiel : la bonne tenue vestimentaire ! Quelle que soit la destination ou la météo, vous devez avant tout vous sentir bien dans vos vêtements. Trop chaud, trop froid, trop humide, trop sec… Le corps humain est très sensible au climat. Et le mot « outdoor » veut tout dire : quand on part en randonnée ou en camping, on passe son temps dehors, à profiter du grand air. Un mauvais équipement peut complètement gâcher votre randonnée ou votre séjour. Aujourd’hui, les marques redoublent d’ingéniosité et les tissus utilisés sont toujours plus techniques, pour mieux vous protégez des agressions extérieures. Campz vous aide à vous y retrouver !

Trois couches de vêtements pour une protection optimale !

Couche 1 : la couche de base

La première couche est celle qui sera en contact avec votre peau. On oublie souvent son importance en se concentrant davantage sur les vestes ou les manteaux, mais son rôle « respirant » est primordial. Elle permet d’évacuer la sueur et de maintenir votre corps au sec. De manière générale, évitez les couches de base en coton, matière qui a tendance à absorber l’humidité et sèche beaucoup plus lentement. Si vous portez du coton, votre corps risque donc de se refroidir plus rapidement. Il existe maintenant de nouvelles matières qui rendent les vêtements de la couche de base bien plus efficaces : ce sont ceux-là qu’on nomme « sous-vêtements techniques ». Ils sont souvent fabriqués à partir de fibres synthétiques ou de laine mérinos.

Couche 3 : la couche externe

La troisième couche sert de couche de protection : contre le vent, la pluie, la neige… tout ce qui est susceptible d’entrer en contact avec votre corps. Elle a deux rôles principaux. Le premier : être imperméable et coupe-vent. Si vous êtes équipés d’une bonne veste, aucune chance que la pluie et le vent viennent complètement gâcher votre balade. Le second rôle de cette couche est d’évacuer la transpiration. Il y a quelques années, ces vestes étaient étanches et la chaleur et l’humidité s’accumulaient au niveau de votre corps. Vous finissiez trempés, et une fois à l’arrêt (la température de votre corps s’étant refroidie), frigorifiés. Depuis, l’utilisation de membrane imper-respirantes (à la fois imperméables et respirantes) telles que les membranes Gore-Tex est devenue quasiment systématique : fini l’effet sauna !

Couche 2 : la couche intermédiaire

La deuxième couche est appelée couche d’isolation. C’est celle qui sert à maintenir votre corps au chaud. On a souvent du mal à s’en convaincre, mais le moyen le plus efficace pour isoler votre corps est de l’entourer d’air, qui est un très bon isolant ! Deux options s’offrent à vous : des vêtements en duvet, matière qui a le pouvoir d’emprisonner beaucoup d’air, ou des vêtements en matières synthétiques comme la polaire, majoritairement utilisée. Si vous faites beaucoup d’efforts, préférez une couche de base chaude et respirante, qui pourra évacuer l’humidité de votre corps vers la troisième couche.

 

 

Choisir la bonne matière

Membranes et revêtements

Les membranes et revêtements sont devenus monnaie courante sur le marché des vêtements outdoor. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? C’est une couche très fine que l’on insère entre deux tissus afin de rendre un vêtement imperméable… mais pas seulement ! Aujourd’hui, les membranes possèdent en plus une qualité « respirante ». On est loin du K-Way de notre enfance, dans lequel on finissait toujours trempés à l’extérieur ET à l’intérieur !

La première et la plus célèbre de toutes les membranes a été inventée par Gore, qui lui a donné son nom : c’est la fameuse membrane Gore-Tex® ! Elle comprend des milliards de pores qui ne laissent pas passer la moindre goutte de pluie. En effet, ils sont 20 000 fois plus petits qu’une goutte d’eau ! Cependant, ils sont également bien plus gros qu’une molécule de vapeur d’eau : la transpiration peut donc être évacuée ! Aujourd’hui, beaucoup de fabricants commercialisent des membranes similaires (comme Novadry et OmnyDry), et même les marques ont tendance à développer leurs propres membranes. Ainsi, vous pouvez trouver des vêtements outdoor avec membrane à tous les prix.

De nombreux vêtements outdoor comportent également un revêtement imperméabilisant ou déperlant qui protège le vêtement de la pluie. Même s’ils offrent une bonne protection de base, ils sont souvent moins efficaces que les membranes (mais aussi moins chers !).

Tissus en microfibres

Les tissus en microfibres ne sont pas imperméables à 100%, mais vous permettent de rester au sec par temps pluvieux. Leur principal avantage est d'être extrêmement respirants grâce à leurs fibres très fines (les fameuses « microfibres »). L’espace qui sépare les fils très fins les uns des autres permet d'évacuer l'humidité et garantit une température corporelle agréable.

Softshell

Le principe d’une veste Softshell, c’est de réunir les qualités de la deuxième couche et de la troisième couche. Ces vestes servent à évacuer la transpiration tout en restant très étanches. Au cours des dernières années, la veste softshell est devenue de plus en plus populaire. La raison de son succès ? Elle est adaptée à un grand nombre de situations. Peu importe les conditions météorologiques, elle tient chaud, protège du vent, de la bruine et des averses de courte durée, tout en étant respirante. De plus, son élasticité garantit une grande liberté de mouvement et elle reste beaucoup plus confortable que les vestes classiques.

Duvets

Lorsqu'il s'agit de s'habiller chaudement, le duvet reste une valeur sûre. Il est utilisé pour son pouvoir isolant (et donc en tant que deuxième couche !). Pour évaluer la qualité d’une doublure en duvet, observez les

  • Si vous hésitez entre duvet d’oie et duvet de canard, choisissez l’oie. Partez du principe que plus l’oiseau est gros, plus le duvet est chaud !
  • Faites attention au apport proportionnel : un rapport 80/20 signifie que la doublure est constituée à 80 % de duvet et à 20 % de plumes. Au quotidien, ce mélange suffit amplement. Le rapport le plus élevé est de 94/6. Les doublures en duvet ne peuvent pas être uniquement constituées de duvet. En effet, les plumes sont nécessaires à la stabilisation de la doublure.
  • S’il a beaucoup de qualités (on le sait peu encombrant, durable, léger et très isolant), le duvet supporte mal l’humidité et peut se révéler difficile à entretenir.

Polaire

La polaire se divise en trois catégories (100, 200 et 300) qui correspondent au poids par mètre carré. Cela signifie qu'une polaire 200 pèse entre 200 et 300 g/m². Elle est le plus souvent fabriquée à partir de polyester ou d’autres types fibres synthétiques. Même si les polaires ne font pas partie des vêtements outdoor les plus « techniques », de nombreux randonneurs les utilisent et les recommandent. Elles sont en effet très respirantes, faciles d’entretien et sèchent très rapidement lorsqu’elles sont mouillées. Et même lorsqu’elles sont humides, leur pouvoir isolant est toujours bon.

Choisissez votre polaire en fonction de l’intensité de votre activité :

  • Activités demandant beaucoup d’efforts (course, trail), temps froid : polaire fine (indice 100)
  • Activités demandant peu d’efforts (petite randonnée, ski), temps froid : polaire d’épaisseur moyenne (indice 200)
  • Activités statiques (camping hivernal), temps froid : polaire épaisse (indice 300).

À chaque vêtement sa fonction

Choisissez vos vêtements en fonction de votre destination et des conditions météorologiques auxquelles vous devrez faire face. Les vêtements d’outdoor remplissent des fonctions très différentes, et parfois plusieurs à la fois. À vous de vous renseigner sur le climat et les températures de l’endroit où vous allez séjourner afin de bien cibler vos besoins. Lorsque l’on part en excursion en montagne en plein été, mieux vaut emporter avec soi une veste respirante plutôt que des vêtements isolants avec protection contre les moustiques !

Imperméabilité

En randonnée ou en camping, on n’est jamais à l’abri d’une petite averse - ou de trombes d’eau ! Alors qu’il faisait beau lorsque vous avez planté votre tente, voilà que le ciel semble vous tomber sur la tête. La question qui vous vient tout de suite à l’esprit est la suivante : « Mes affaires vont-elles rester au sec ? ». Comment en être certain ? Que ce soit pour une veste, des gants ou une tente, il est toujours utile de savoir ce que l’on achète et si l’on sera vraiment protégé de la pluie et de l’humidité. Le pouvoir imperméabilisant d’un vêtement ou d’un accessoire peut varier du tout au tout. Pour le comprendre, il suffit de savoir lire quelques chiffres !

L’imperméabilité, c’est la capacité d’un objet, d’un tissu ou d’une matière à ne pas se laisser traverser par de l’eau ou un liquide venant de l’extérieur. Tous les vêtements dits « imperméables » ne le sont pas à 100 %. Si certains vous isolent parfaitement de l’humidité, il existe des protections plus faibles (et le prix suit !). Mais à moins de se promener sous une cascade, pas besoin d’une imperméabilité totale !

Qu’est-ce qui rend un tissu imperméable ? Il existe deux procédés. Le premier est appelé « induction » : la surface interne du tissu est enduite d’un produit chimique qui le rend imperméable. Cette technique n’est vraiment pas la plus coûteuse : vous pourrez trouver votre bonheur à sans vider votre porte-monnaie. Cependant, le pouvoir imperméabilisant d’un tissu enduit diminue au fil du temps !

La seconde technique est celle de la membrane. C’est une sorte de film fixé sur le tissu et qui le rend imperméable. Le tissu est en général plus souple qu’une matière enduite, et le pouvoir imperméabilisant des membranes est plus efficace. Les fabricants associent souvent une propriété respirante à leur pouvoir imperméabilisant. Développer une membrane efficace demande de nombreuses années de recherche. De ce fait, les vêtements outdoor avec membranes sont souvent plus chers.


VOUS AVEZ DES QUESTIONS ?
Pour toute question, remplissez notre formulaire de contact ou trouvez votre réponse dans notre Foire Aux Questions.
Newsletter
Abonnez-vous dès maintenant et recevez un bon d'achat de 5 €. Profitez aussi d'offres exclusives, de nos conseils personnalisés et de codes de réduction !4

DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Satisfaits de votre commande ?
Vous êtes satisfaits de votre commande ? Faites-le savoir aux autres clients en donnant votre avis !